Fashion

Shay Mitchell filme son accouchement de 33 heures : Douleurs, cris et péridurale

Oh mon dieu, je perds les eaux !” Voilà comment commence la vidéo intitulée Mon accouchement de Shay Mitchell. La jeune maman documente en effet sa grossesse sur YouTube avec force détails depuis le début, mais elle vient peut-être de dépasser la frontière du supportable. Était-il vraiment nécessaire de montrer sa péridurale ?

Une chose est sûre : Shay a voulu emmener ses fans au plus près du plus près de son intimité. “Heureusement que je porte des couches“, souffle-t-elle au début de sa vidéo entre deux contractions et la rupture de la poche des eaux. En “souffrance extrême“, l’ancienne star de Pretty Little Liars file donc tout droit vers l’hôpital, prévenant sa doula, toujours sa caméra sous le coude. S’ensuit une visite stressante du gynécologue, qui s’est assuré que le bébé était toujours en vie, Shay ne l’ayant pas senti bouger depuis un bout de temps.

Après une bonne série de contractions, la vidéo se coupe enfin pour revenir prendre la température après sept heures de travail. Assise sur un ballon de gym, Shay Mitchell semble déjà lassée. Elle ne s’imagine alors pas qu’elle mettra près de 33 heures à donner naissance à son bébé. “Je ne sais pas comment les gens font ça pendant 36 heures. Je suis juste tellement fatiguée, je n’ai pas dormi la nuit dernière“, s’étonne-t-elle. Après déjà treize longues heures de souffrances, Shay Mitchell se fait injecter de l’ocytocine, hormone qui déclenche l’accouchement et donc des contractions beaucoup plus violentes.

Tremblements, pleurs… : un accouchement interminable

Never letting go…

Une publication partage par Shay Mitchell (@shaymitchell) le

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *