Fashion

Lilian Renaud dans Sept à Huit : déçu, il fait une grosse mise au point

Dimanche 21 avril 2019, Lilian Renaud a inspiré le portrait de la semaine de Sept à Huit sur TF1. Le gagnant de la 4e édition de The Voice (TF1), en 2015, a évoqué son burn-out et ses déceptions après sa victoire. Mais, le lendemain, le jeune homme de 27 ans a tenu à s’exprimer sur cet entretien. Il a notamment fait savoir qu’il avait été désappointé par le montage.

Lilian Renaud a ressenti “le besoin de prendre la parole” sur Facebook. Content qu’une “journaliste bienveillante” l’appelle pour le questionner, le chanteur ne s’attendait pas à ce résultat après leur une heure trente d’entretien. Si le chanteur n’a pas pris la parole sur les réseaux sociaux afin “d’accabler qui que ce soit, ou dénoncer quoi que ce soit“, il a néanmoins mis les points sur les i. “Cet arrêt de carrière un peu brutal est absolument de mon propre souhait. Un peu plus loin dans la discussion nous parlons de la maison de disques et que malgré nos désaccords, j’y ai rencontré de belles personnes qui ont fait ce qu’il pouvait avec moi, sans vouloir jamais me faire du mal ou me transformer mais en composant aussi avec les gens qui travaillent au-dessus d’eux. À qui ils doivent rendre des comptes“, écrit-il. Et de préciser : “J’explique clairement que ce choix de tout stopper va bien au-delà de tout ça, et que ça ne dépendait que de ma personnalité hypersensible qui avait du mal à se trouver dans ce monde parfois compliqué.

On apprend dans le long message de Lilian Renaud qu’il aurait aimé que son témoignage puisse aider les gens à s’aimer et à s’accepter comme ils sont car c’est ce que “cette histoire [lui] a appris“. “J’ai fini en disant que de cultiver l’amour en soi était la meilleure des choses, que je n’en voulais à personne car la haine n’apporte rien mise à part la nourrir en soi. Au final, c’est toujours l’amour qui reste“, poursuit-il. Enfin, il précise qu’il a également déclaré à la journaliste qu’il referait The Voicesans hésiter“. Mais voilà, “rien de tout ça n’est ressorti“, déplore-t-il, précisant que c’est dur pour lui.

Déçu, le jeune homme a finalement conclu : “Alors oui je n’aime pas mon premier single [une partie de l’interview a été consacrée à ce sujet, ndlr], oui la notoriété a été difficile pour moi, oui j’ai fait un burn-out, oui j’ai travaillé avec mon frère pour remonter la pente. Mais l’histoire est plus complexe. Et je n’ai pas fait de descente aux enfers, j’ai juste vécu la vie comme elle est venue.” A bon entendeur…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *